Archives de catégorie : Actualités

Toute l’actualité académique et nationale, les communiqués de presse…

Compte-rendu du CHSCT Académique exceptionnel du mardi 6 avril 2021

Présent.e.s 

  • Administration : Mmes la rectrice, SG, DRH, Semenaud (médecin CT), Lavaud-Charondière, Romig (AS CT), Henry (secrétaire administrative) M  Bergeron(CPA)  
  • 8 membres du CHSCTA : FSU (3 titulaires), UNSA (1 titulaire, 1 suppléant) FO (1 titulaire, 1 supléant), SNALC (1 titulaire).

Ce CHSCTA exceptionnel est exclusivement consacré à la situation sanitaire. Mme la rectrice préside la séance. Elle commence par faire un point de situation : nous sommes dans une étape de fermeture des établissements aux élèves. Le MEN a été particulièrement attentif à l’intérêt des élèves (?). Cette décision répond à la situation épidémique, y compris dans l’académie. La gestion de cette crise est compliquée pour tout le monde. Pour Mme la rectrice, la situation est différente de celle de l’an dernier, avec une « meilleure anticipation » : les relations avec les collectivités territoriales ont été régulière et ont permis de mieux s’organiser, les cellules d’écoutes ont été renforcées (pour le public et les personnels).

La FSU intervient sur l’état de stress et d’anxiété considérable chez les collègues. La préparation n’a pas été si bonne que ça, malgré les annonces du ministre (« nous sommes préparés à tout »). Pour preuve, les nombreux bugs informatiques depuis ce matin sur les outils mis à disposition. Depuis de long mois, M le ministre reste sur une stratégie binaire ouverture/fermeture, sans aucune solution intermédiaire et aucune avancée concrète sur les situations de travail des collègues. La communication catastrophique du gouvernent et plus particulièrement de notre ministre rajoute du stress et de l’énervement. La semaine dernière il avait ainsi qualifié l’adaptation des vacances scolaire de « fantasme » et de « pensée magique » !  Les annonces sont faîte dans les médias sans aucune préparation. Derniers exemples en date : les tests salivaires et la vaccination des personnels.

Enfin, la pression des programmes et des examens reste très forte pour les personnels. Aucune adaptation n’est prévue.

Mme la rectrice répond qu’on est loin d’une simple stratégie ouverture/fermeture. Dans notre académie, les services, en lien avec l’ARS, ont été particulièrement précautionneux, d’où le nombre important de fermetures de classes jusqu’à la semaine dernière. Concernant la vaccination, des précisions seront apportées dans les prochains jours, notamment sur les cibles prioritaires. Le secrétaire du CHSCTA sera informé. Si tout n’est pas parfait sur la continuité pédagogique, l’expérience des précédents confinements a été prise en compte. Selon elle, les problèmes informatiques concernent surtout la classe virtuelle du CNED qui ne dépend pas des services de l’EN.

Concernant les évaluations, elles ont été adaptées à la situation dans le 1er degré : PIX a été déclaré facultatif et EVALANGUE reporté.

D’autres questions sont soulevées :

Quid de l’adaptation de procédures de mouvement actuellement en cours ? Les services seront bienveillants, mais en respectant l’équité

Certaines ressources proposées, notamment par les corps d’inspection, n’ont pas été mises à jour : effectivement certaines d’entre elles sont obsolètes. Ce sera réglé rapidement.

M le CPA partage ensuite un document pwp sur les mesures pour assurer cette continuité pédagogique, ainsi que les dispositifs d’accueil de personnels indispensables à la gestion de la crise. 4000 élèves (exclusivement du 1er degré) seront accueillis dans 234 sites. Deux autres dispositifs sont mis en place : soutien et « vacances apprenantes »

Concernant la situation des administratifs : tous les services académiques sont concernés par le télétravail. Les personnels sont incités au travail à distance 3j par semaine (5j pour ceux à risque). L’objectif est de rendre 100% des personnels du rectorat mobile d’ici la fin de l’année.

Le docteur Senemaud fait ensuite un point sur la situation sanitaire. Le nombre de contamination, chez les élèves comme les personnels, a continué de fortement augmenter entre le 27 mars et le 2 avril. De même pour les cas contacts. Les incidences les plus importantes sont dans le Gard et la Lozère. 151 classes ont été fermées celle semaine là ; soit 52 de plus que la précédente ! L’Aude, avec 35 fermetures a été particulièrement impactée, du fait de procédure particulière dues à la présence de variant Anglais et Sud Africain.

Autour de 10700 tests salivaires ont été réalisés (10000 élèves et 700 personnels), en lien avec les laboratoires privés. 26 cas positifs chez les enfants et 1 chez les adultes.

Cette gestion de la crise et la préparation des conditions de reprise nécessite de travailler au plus prêt du terrain. Nous avons demandé (et obtenu) que les CHSCTD soient réunis au retour des vacances de printemps. N’hésitez pas à solliciter les élus FSU pour signaler toute situation problématique, afin de la régler au plus vite.

Mutation inter 2021

Le bulletin officiel spécial n°10 du 16 novembre 2020 a été publié. Il précise les règles du mouvement de mutation interacadémique 2021.

Vous trouverez également la circulaire académique précisant les modalités du mouvement “inter”, ainsi que les documents nécessaires à une demande de bonification pour une situation de handicap

Le SNUEP-FSU met à votre disposition des outils pour vous aider à aborder et à réussir cette étape importante (32 pages Spécial Mutations 2021, 8 pages spécifiques PLP, fiches de suivi…), en téléchargement en bas de page.

Nous vous accompagnons dans la préparation de votre dossier de mutation (vérification des barèmes, pièces justificatives, conseils stratégiques…). Ces étapes seront particulièrement importantes cette année ! N’hésitez pas à nous contacter (mail, téléphone…).


Ouverture du serveur SIAM le 17 novembre à 12h

Se connecter à I-Prof : https://bv.ac-montpellier.fr/iprof/ServletIprof , puis “Les services” et enfin “SIAM”.

Vous aurez accès aux 2 mouvements de mutations distincts : le mouvement général et le mouvement spécifique. Vous pouvez participer aux 2, sachant que pour les collègues dans l’obligation de participer à l’inter, le mouvement général est obligatoire.


Calendrier du mouvement interacadémique 2021
DATESOPERATIONS
Jeudi 12 novembre 2020Date limite de remontée des
postes spécifiques nationaux
par les recteurs
Lundi 16 novembre 2020 à  09h30 (heure Métropole)Ouverture de la cellule info-mobilité
2nd degré de 9h30 à 17h30 (tél : 01 55 55 44 45)
Mardi 17 novembre 2020Publication des postes spécifiques
nationaux vacants
Mardi 17 novembre 2020 à 12h00 (heure Métropole)Ouverture des inscriptions
au mouvement interacadémique
et aux mouvements spécifiques dans SIAM2
Vendredi 27 novembre 2020MLDS, CPIF : Date limite de transmission
par les académies des fiches de postes vacants ou susceptibles de l’être, par voie dématérialisée
Mardi 8 décembre 2020 à 12h00 (heure Métropole)Clôture des inscriptions
pour les candidats dans l’application SIAM2 Fermeture de la cellule info-mobilité.
A partir du mercredi 09 décembre 2020Envoi des confirmations individuelles
de demande de mutation par les
services académiques (Phase interacadémique
et mouvements spécifiques nationaux)
Mercredi 16 décembre 2020-Date limite d’envoi des travaux personnels
par les candidats aux mouvements
spécifiques nationaux des
« métiers d’arts et du design »
-Date limite d’envoi du dossier de candidature par les candidats en (DR)ONISEP et au CNAM/INETOP pour les PsyEN
Janvier 2021Affichage des barèmes
Vendredi 15 janvier 2021MLDS, CPIF : date limite de transmission
par voie hiérarchique des
dossiers de candidature
Vendredi 29 janvier 2021MLDS, CPIF : date limite de transmission
des dossiers par les recteurs des
académies d’origine aux recteurs
des académies demandées
Vendredi 5 février 2021MLDS, CPIF : date limite de transmission
par les recteurs des dossiers de
candidatures revêtus de leur avis motivé,
par voie dématérialisée
Vendredi 12 février 2021Date limite de demande tardive de participation au mouvement,
d’annulation et de modification
de demande
Mercredi 3 mars 2021Transmission des résultats
aux candidats

Documents utiles pour réussir sa mutation

Fiches de suivi “mutation inter 2021” :

Contacts

  • Commissaires paritaires du SNUEP-FSU de Montpellier

Tel : 06 45 35 72 05 – montpellier.snuep@gmail.com

  • Commissaires paritaires nationaux du SNUEP-FSU

Tel : 01 45 65 02 56 – capn@snuep.fr

Merci Jean-Michel, et bonne retraite !

Notre collègue et ami Jean-Michel Face, PLP GA puis Logistique et Transport, co-secrétaire académique du SNUEP-FSU de Montpellier, membre du Bureau National de notre syndicat (je m’arrête là :-)), à “rangé ses crampons” en juillet dernier. Je m’adresse ici à lui au nom des membres du bureau académique. Même si nous aurions souhaité que tu poursuives encore un bout du chemin avec nous dans ce que tu sais faire de mieux : enseigner, avec passion et bienveillance d’une part, et d’autre part, soutenir, défendre les collègues, militer pour nos conditions de travail, nos salaires, lutter contre les injustices et les discriminations, porter les valeurs de l’enseignement public et laïc, nous avons fini par nous faire faire une raison… Tu l’as finalement bien méritée cette retraite !! nous te souhaitons bon vent, profites-en bien en famille et, tu ne cesses de le montrer depuis le 1er septembre, à travers la poursuite de ton implication syndicale : les retraités militants, ça existe !

Même sans Covid, l’indigence avec laquelle l’EN traite ses agents au moment de leur départ à la retraite aurait été la même… Mais c’est surtout l’absence de partage de ce moment si particulier avec les collègues qui, à mon avis, aura manqué le plus. Dès que les conditions sanitaires le permettront, nous nous rattraperons, promis !

Jean-Michel, prend soin de toi et de tes proches, et encore une fois, très bonne retraite !

Pascal Millet – Co-secrétaire académique du SNUEP-FSU.

Lettre ouverte de Jean-Michel Face, retraité depuis le 1er septembre 2020

“Au revoir les élèves”

Octobre 2019 ma décision est prise, j’arrête mon activité de PLP au 1er septembre 2020, mes 63 printemps atteints, après une période des congés d’été qui me permettrait de quitter le lycée “en douceur”.

Et puis une pandémie arrive, le confinement vient bouleverser notre vie. Il a fallu s’adapter encore une fois (comme nous avons dû souvent le faire au rythme effréné des réformes, rénovations…). Au temps de la Covid, continuité pédagogique, présentiel, à distance, confinement, protocole sanitaire et autres vocabulaires ont envahi notre quotidien… Un semblant de reprise en juin, des examens tronqués, puis l’été, et le premier septembre est là. Pas comme je l’avais imaginé…. Un sentiment étrange et singulier: quitter les élèves et les personnels du lycée sans les revoir pour la plupart et sans les saluer.

Quelques semaines ont passé, j’ai pu partager un “pot de départ” avec une petite dizaine de personnes. A ce moment je prends conscience de la rupture après 28 années de ma vie passée à l’Education nationale qui m’a laissé partir sans un mot officiel.

Je ne ressens aucun besoin de reconnaissance mais cela me renvoie au manque de bienveillance de l’Éducation nationale et  à la solitude du professeur dans les missions qui lui sont confiées sans préparation, sans conseil, l’enseignant est bien seul, voire abandonné devant les élèves, à contrario, il a beaucoup de comptes à rendre : à son administration, aux parents d’élèves, à la société, à l’État (qui ne lui rend pas vraiment justice sur son engagement et son salaire), et bien sur et heureusement aux élèves.

Aujourd’hui dans la vie, le lien est maintenu avec mes amis syndicalistes, toujours dans l’action pour la défense de nos valeurs et de la construction du monde d’après.

Grève sanitaire le mardi 10 novembre 2020 !

Contre  ce  ministre qui met en péril l’éducation nationale !

Pour éviter une nouvelle fermeture des lycées professionnels !

La priorité du service public d’éducation doit être de maintenir les établissements ouverts car une nouvelle fermeture aurait des conséquences scolaires et sociales dramatiques. Mais en ne débloquant aucun moyen supplémentaire et en subordonnant la mise en œuvre des gestes barrière à un « si c’est possible », le ministre de l’éducation met en péril la continuité de l’enseignement. Priorisant une stratégie communicationnelle au détriment de mesures rigoureuses et concrètes, il soumet les personnels à des consignes contradictoires angoissantes, épuisantes et qui désorganisent les établissements. A l’heure où la seconde vague frappe la société, avec une circulation intense du virus sur l’ensemble du territoire, ce traitement inconséquent est irresponsable. 

Pour le SNUEP-FSU, il est impératif de prendre enfin la mesure des enjeux sanitaires et sociaux, de cesser de nier la réalité, de stopper la dégradation des conditions de travail et d’assurer la protection rigoureuse de toutes et tous.

La voie professionnelle scolaire a besoin d’un plan d’urgence comprenant un recrutement massif de professeur·es afin d’organiser la mise en place d’effectifs allégés permettant le non-brassage et la distanciation. Le ministère doit aussi reporter toutes les PFMP prévues pendant le confinement.

Le dédoublement des classes à lourds effectifs sur les horaires disciplinaires, et de toutes les classes en AP, co-intervention, chef-d’œuvre sont autant d’éléments facilement réalisables dans les lycées professionnels. Ces mesures répondraient à la protection sanitaire de toutes et tous et permettraient aux élèves de maintenir un taux horaire hebdomadaire en présentiel important, notamment avec des PFMP reportées lors de ce second confinement. Refuser ces propositions qui émanent de nombreux établissements sur tout le territoire serait une provocation supplémentaire contre les personnels.

Devant l’urgence de la situation, le SNUEP-FSU, avec les syndicats du second degré de la FSU, a déposé une alerte sociale auprès du ministère et appelle les personnels à se saisir de ce dispositif en le déclenchant dans tous les CHSCT départementaux et académiques. Il appelle les personnels à continuer de se mobiliser pour exiger du ministre qu’il mette en œuvre des mesures sanitaires strictes, dont les demi-groupes, pour maintenir les établissements ouverts.

Pour obtenir un plan d’urgence ambitieux et pour dénoncer le manque de protection des personnels et des élèves, le SNUEP-FSU appelle les personnels à participer massivement à une journée de grève sanitaire nationale le mardi 10 novembre.

Une autre politique éducative qui réponde aux enjeux de l’enseignement professionnel et qui permette une amélioration des conditions de travail et une véritable reconnaissance de nos métiers est indispensable.

Lieu et modalités d’action à venir (rassemblements, manifestations, réunions dans les établissements…)

Rentrée sanitaire, FAQ, Circulaires, que faire en cas de COVID…

Impréparation, cafouillage, mensonges… Une rentrée 2020 déconnectée de la réalité ! “Une rentrée joyeuse” même, d’après JM Blanquer devant l’assemblée… Inadmissible !

Vous trouverez ci-dessous des documents qui pourront vous éclairer sur la situation, la réglementation (qui évolue sans cesse !)… ainsi que des documents syndicaux (FAQ SNUEP-FSU, compte-rendu de CHSCT…)

La circulaire du BO du 17 septembre 2020 précise la gestion des personnels de l’Education nationale dans le cadre de l’évolution de l’épidémie de COVID-19 : https://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo35/MENH2024391C.htm


En jaune, dans la FAQ, les évolutions récentes : quarantaine de 7 jours, gestion des enfants “à risque”, attestations sur l’honneur… :


Procédures détaillées (pour les chefs d’établissement) en cas de suspicion ou de cas avéré de COVID-19 : https://www.education.gouv.fr/suspicion-ou-confirmation-de-cas-covid-19-ce-qu-il-faut-faire-305730